Se former à l’écriture : Bob Mayer

Je lance quelques articles sur les livres qui permettent de se former au métier d’écrivain. En tant qu’auteur ou autrice la formation est importante. Comme dans tous les métiers la formation en continue est capitale, elle permet de retrouver les bases de son travail, d’apprendre de nouvelles compétences, mais également de s’assurer d’avoir des avis différents sur notre art et de nouvelles idées.

Je ne vous parle aujourd’hui du premier livre de conseils d’écriture que j’ai eu l’occasion de lire. C’est donc un vieux livre, parce que je suis une vieille personne. Il s’agit du livre de Bob Mayer, écrire un roman et se faire publier. Il a été publié dans sa version américaine en 2003. Il a connu trois éditions en français; l’une en 2008, une en 2014 (celle que j’ai) et la dernière en 2017

Ce livre se décompose en 10 outils qui vous permette de mieux comprendre le fonctionnement de l’écriture. On peut y voir toutes les étapes d’écriture.

On démarre par un chapitre sur l’auteur que vous êtes où Bob Mayer présente quelques aspects importants pour toute personne qui rêve de devenir écrivain. Il présent ensuite les outils à avoir pour tout écrivain, il y parle d’ordinateur et d’imprimante mais l’on sent en 2021 qu’il s’agit d’un vieux livre car nous n’avons plus vraiment les mêmes outils aujourd’hui, certes nous avons tous un ordinateur et une imprimante mais nous avons de nouveaux outils et plus personne ne serait étonné de l’utilité d’avoir un Laptop aujourd’hui. Il consacre quatre chapitres à ce que moi j’appelle la préparation du roman : trouver une idée, préparer les recherches, faire un plan. Il évoque une seule structure narrative. Il y a tout un chapitre sur la manière de corriger son roman. Le chapitre 8 aborde la question de la soumission d’un manuscrit et la manière de gérer les refus. Puis il traite du business de l’édition et enfin il évoque un futur possible avec la publication à la demande et les ebooks.

Mon avis sur : Ecrire un roman et se faire publier de Bob Mayer

C’est un livre à lire. Il a certes mal vieilli pour tout ce qui concerne les questions sur les ebooks (un tout petit petit chapitre à la fin du livre), je pense aussi que le monde de l’édition a un petit peu évolué sur la questions des à-valoir et des tirages d’exemplaires. En même temps, peut-on en vouloir à un livre datant de 2003 de ne pas pouvoir parler de l’autoédition, de l’édition, des ebooks comme cela se passe aujourd’hui ? Je ne pense pas.

Les autres conseils sont très bons. Je déplore que dans Ecrire un roman et se faire publier, l’auteur ne consacre pas plus de temps à parler de la phase d’écriture en tant que telle. Il évoque surtout le plan, en même temps, c’est avec un bon plan que l’on peut écrire un roman qui tient la route. Je suis surprise qu’il sépare les recherches du plan, pour moi c’est la même chose. Les recherches préliminaires que ce soit sur des lieux, des informations que l’on ne connait pas, etc font partis du plan, même si ce n’est pas le plan en tant que tel, mais je chipote clairement et c’est surtout une question d’appréciation. Je pense aussi que l’auteur n’a pas pris assez de temps pour parler des contrats d’éditions mais en même temps je comprends car c’est un point de droit qui peut être flou et qui dépend de plein de facteurs (toujours demander l’avis d’un expert si on a des doutes sur un contrat bien sûr).

Ce que j’ai vraiment apprécié à la lecture (et surtout à la relecture) : les questions. C’est quelque chose dont je ne me rappelais pas mais l’auteur nous dresse plusieurs listes de questions à se poser en tant qu’auteur. Ces questions sont toujours très pertinentes et elles sont d’une grande aide lors des différentes étapes de travail d’un roman.

J’ai beaucoup aimé son point de vue sur les pseudonymes. Le livre est simple à lire, très bien découpé, les idées sont développées juste ce qu’il faut, c’est fluide, on sent que l’auteur a de l’expérience dans la rédaction et que la traduction a été très soigné. Le petit plus ce sont les annexes. Je ne vous cache pas que je me suis longuement inspiré de son synopsis à l’époque ou je n’avais pas encore faites mes études de cinéma, car c’est très utile d’avoir un exemple concret.

J’aime bien le fait qu’il évoque des points comme la pyramide de Maslow ou l’indication de Myers-Briggs pour construire des personnages. Cela donne des pistes de réflexion et permet de ne pas encombrer la lecture.

Je ne pense pas que seul, Ecrire un roman et se faire publier, permette d’écrire des romans, mais c’est une excellente base de départ pour des auteurs débutants (ou non). Bien sûr, il faudra sûrement compléter cette lecture par des livres sur l’autoédition (si c’est ce que l’on cherche), des livres de droits si on a des questions sur les contrats, de livre sur la psychologie pour la création des personnages. Selon moi, c’est un livre à lire au moins une fois.

crédit : Image par Marisa Sias de Pixabay 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s